RÉPARER LES VIVANTS

RÉPARER LES VIVANTS

MOLIÈRE 2017 DU MEILLEUR SEUL EN SCÈNE

jeu

20H30

14

Fév

2019

35.-

30.-

Casino Théâtre

L’évidence s’est imposée pour Emmanuel Noblet : il lui fallait amener ce texte, dont le titre est inspiré de Tchekhov, sur un plateau. Prendre une chaise et venir s’asseoir face au public, lui offrir ce récit, impliquer le spectateur dans cette tragédie héroïque, s’entretenir avec lui et lui poser la question du don d’organes, comme le fait l’infirmier face aux parents du jeune homme. « Le coeur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d’autres provinces, ils filaient vers d’autres corps. Que subsistera-t-il, dans cet éclatement, de l’unité de son fils ? Qu’en sera-t-il de sa présence, de son reflet sur terre ? Que deviendra l’amour de Juliette une fois que le cœur de Simon recommencera de battre dans un corps inconnu ? »

  • Avec : Thomas Germaine
  • Adaptation et mise en scène : Emmanuel Noblet
  • Collaboration artistique : Benjamin Guillard
  • D’après le roman de Maylis de Kerangal
  • Production déléguée : Centre Dramatique National de Haute-Normandie
  • Coproduction : Théâtre Montansier de Versailles
chevron

Dans son bureau, au revers de sa porte, l’infirmier Thomas Rémige a scotché la photocopie d’une page de Platonov de Tchekhov, pièce qu’il n’a jamais vue, jamais lue, mais ce fragment de dialogue récolté dans un journal qui traînait au Lavomatic, l’avait fait tressaillir : VOÏNITSEV : Que faire Nikolaï ?
TRILEZKI : Enterrer les morts et réparer les vivants.

chevron
neque. porta. ut Praesent elementum diam odio Aenean elit. libero. leo ut